Crédit, leasing ou renting financier pour l’achat d’une voiture de société ?

Posté par:

Il est important de bien choisir la méthode de financement de votre véhicule de société car cela peut vous permettre de faire une bonne opération fiscale et comptable selon que vous choisissiez un crédit, un renting ou un leasing. Explications détaillées !

Qu’est-ce qu’un crédit voiture

Le crédit auto ou crédit véhicule neuf est très souvent la solution la plus utilisée pour l’achat d’un véhicule en passant par la banque ou un courtier en crédits, comme Go Forward.

Lorsque vous allez faire un prêt, vous devrez payer des intérêts en plus de remboursement total de ce qu’il vous est accordé au départ. Le système de paiement s’organise généralement de manière mensuelle et c’est à la finalisation de votre crédit que votre société peut devenir propriétaire d’une voiture.

Toutefois, il ne faut pas tomber dans le travers de croire qu’un crédit est accordé facilement. En effet, vous n’aurez jamais la garantie d’obtenir votre crédit, il sera également important de prendre en compte votre début d’activité qui rendre le prêt plus difficile à obtenir. Vous pouvez donc envisager d’autres solutions comme le leasing et le renting dont nous allons vous parler sans attendre.

Que sont le leasing et le renting financier ?

credit-renting-leasingLe leasing et le renting sont deux éléments différents qui se retrouvent malgré tout très souvent appelés par le terme commun leasing. Il est donc important de connaitre leur différence se situant au niveau de l’option d’achat et de son montant.

Lorsque l’on choisit une formule de renting, il est impératif que l’opération d’achat soit supérieure à 15% de la valeur de la voiture au moment de son acquisition. Vous aurez donc des formules avec une option pouvant aller de 16% à 20% par exemple.

Toutefois, lors d’une formule de leasing financier, vous trouverez une option d’achat inférieure à 15%, il faudra donc être attentif.

Les différents critères pour choisir un crédit, renting ou leasing

Garder une bonne capacité d’emprunt

Vous pouvez trouver des similitudes en fonction de la méthode choisie. Par exemple, le leasing et le crédit fonctionnent avec le même traitement comptable, cela signifie que lors de votre bilan vous pouvez reprendre la voiture que vous allez amortir. De plus, les intérêts pour le remboursement de ces méthodes concernent les charges financières.

Toutefois, le fonctionnement du renting se fait hors bilan donc il n’y a pas d’apparition sur le bilan ou les factures qui sont traités comme des charges. Cela signifie donc que le ratio de financement des immobilisations reste inchangé.

Quelle est la durée du contrat ?

Vous pourrez amortir l’investissement de votre véhicule au bout de 5 ans mais vous pouvez tout à fait choisir de prendre en charge le véhicule sur une durée plus réduite comme 3 ans par exemple. Pour cela, il faudra vous diriger vers le choix du renting qui vous permettra d’éviter toute négociation avec l’administration.

La déductibilité des frais de l’année en cours

Le renting sera très avantageux si vous avez l’intention d’obtenir un bénéfice conséquent car ce système vous permet de payer la première mensualité avec une plus grande somme.

Qu’en est-il de la TVA ?

Il faut prendre en compte deux aspects pour la TVA. Le premier est que le crédit va vous obliger à avancer le montant de la TVA. Cela peut devenir un problème si vous n’avez pas le fond de roulement nécessaire pour la payer. En revanche, les méthodes de leasing et renting vous permettent d’étaler le paiement de la TVA durant tout le contrat. Ensuite, il faut prendre en compte que la TVA est calculée par rapport à des mensualités complètes de renting et leasing, vous allez donc payer la TVA sur les intérêts.

Mais n’oubliez pas que vous pourrez déduire la TVA à 50% si votre achat concerne un véhicule non utilitaire.

Comprendre la fiscalité des voitures de société

voiture-societeIl faut prendre en compte certains éléments, à commencer par les frais de carburants des véhicules déductibles à 75% s’il ne s’agit pas d’un utilitaire.

Si vous achetez en tant que société, vous pourrez déduire les autres frais en prenant en compte le taux de CO2 et le type de carburant. Ensuite, en ce qui concerne le dirigeant bénéficiant de la voiture, il est possible de bénéficier d’un avantage de toute nature qui sera toutefois taxé. La taxe va varier en fonction du taux de CO2, du carburant, de la valeur du catalogue de la voiture, il sera donc important de tout calculer avant de vous engager.

Il est important de prendre en compte chaque formule pour choisir celle qui correspondra le mieux à votre situation alors n’hésitez pas à poser vos questions pour vous assurer de faire le meilleur choix.

Que faire lors de la fin du renting de votre voiture ?

Il existe différentes caractéristiques pour faire votre choix entrez un crédit, un leasing ou un renting lors de l’achat d’une voiture de société. Toutefois, si vous choisissez le renting, il faudra faire attention à certains éléments de fin de contrat pour éviter de payer un surcoût d’impôt ou encore une augmentation des cotisations sociales.

La question du contrat de renting

En comparant les offres, vous découvrirez rapidement qu’il existe des organismes proposant une valeur de 16 à 20 % pour le rachat de la voiture. Il arrive également que ce montant soit inférieur à la valeur de la voiture.

Il faudra donc bien vous renseigner avant de prendre votre décision. Il est important de retenir que si vous obtenez 16%, vous aurez une bonne affaire à ne pas rater.

Acheter une voiture en fin de contrat côté utilisateur

En se basant sur le fisc, on voit également qu’il s’agit d’une bonne affaire si vous acheter la voiture en fin de contrat. Il prendra en compte la différence entre la valeur de la voiture et le prix de rachat avec un Avantage de Toute Nature. Vous serez donc taxés sur l’ATN à travers l’impôt physique.

Mais ce n’est pas tout, il est également possible d’avoir un statut indépendant et d’avoir le montant inclus dans le calcul des cotisations sociales.

Il faut donc faire très attention et se diriger vers une autre solution pour éviter une lourde facture dans la plupart des cas.

Acheter une voiture en fin de contrat – côté société

Si la société décide de racheter le véhicule en fin de contrat, elle deviendra alors propriétaire du véhicule et l’utilisateur restera tenu de payer un ATN. Il est toutefois possible de réussir à amortir l’achat tout en déduisant les charges comme l’entretien et le carburant par exemple, même si vous pourrez moins déduire qu’avec un contrat de renting. Vous prenez donc le risque d’augmenter le montant imposable.

Il est donc souvent conseillé de racheter le véhicule afin de le revendre en profitant d’un bénéfice. Ce bénéfice perçu sera utilisé pour un achat d’un nouveau véhicule que l’on va utiliser sous la forme d’un loyer. Il reste également possible de payer un premier loyer important ou au contraire de garder la liquidité pour garder une trésorerie pleine en choisissant de payer un premier loyer plus faible.

Revendre une voiture à un tiers

Vous pouvez tout à fait choisir de revendre une voiture en faisant en sorte de la faire revenir à son utilisateur. Vous aurez très certainement envie de passer par un tiers en la vendant à un proche qui la revendra à son tour mais cette idée sera très mauvaise car le fisc va taxer votre société en prenant en compte la différence entre le prix lors de la revente et la valeur du véhicule.

Ensuite, il est tout à fait possible de revendre votre voiture avec un prix normal mais il faudra rester très vigilants. Par exemple, renseignez-vous au préalable sur les cotations officielles du véhicule et n’oublier pas l’offre écrite du rachat de votre véhicule que vous avez fait faire par le garage.

Ne pas oublier la facture de la vente ni la TVA

Il faudra penser à prendre en compte la TVA que vous récupérer pour faire payer le bon pourcentage à votre acheteur.

Il faudra faire une facture en indiquant deux montants très distinctement. Vous devrez noter une facture avec la TVA que vous soumettez et une seconde en indiquant le montant sans la TVA.

Pour conclure…

D’une manière générale, il est bien plus avantageux de choisir le renting pour l’achat d’un véhicule de société. Cette solution offre une grande souplesse dans la durée, le payement et le rachat. Il faut donc bien se renseigner pour s’assurer de faire le bon choix sans essayer d’abuser le système car cela vous desservirait grandement au niveau fiscal.

0
  Article en rapport
  • No related posts found.

Ajouter un commentaire