Les besoins de celle, celui qui entreprend une démarche de création d’entreprise sont multiples.
Dans chaque province de Wallonie, dans chaque sous-région, il existe de nombreux services d’accompagnement du créateur.

Vous les retrouverez dans la rubrique «  Les organismes d’accompagnement et d’aide « .

Nombre d’entre eux ont une grande expérience de votre problématique. Commencez par eux avant d’aborder les circuits financiers (pour les bons projets, il y a toujours des moyens financiers disponibles). Ils sont en mesure de vous aider à d’abord identifier les principales difficultés de votre projet… et ensuite à vous aider à les surmonter.
Dans une phase de démarrage de votre réflexion, nous recommandons que vous approchiez « Les organismes d’accompagnement et d’aide « .

Ils vous aideront à réfléchir et à vous introduire auprès de personnes compétentes. Ils contribueront à améliorer votre niveau d’information car ils savent où et comment obtenir une donnée de qualité. Ils détecteront très vite vos lacunes par rapport à votre projet et ils pourront vous conseiller dans la mise sur pied d’un programme de formation personnalisé qui en peu de temps vous fera accomplir des progrès énormes. Souvent, ils vous aideront à trouver des moyens de financement, à faire les bons choix et à démarrer votre activité dans de bonnes conditions.

Même si votre expérience est telle que vous êtes persuadé de n’avoir besoin de personne, allez les voir. C’est vous qui en tirerez le plus en un minimum de temps. Certains conseillers ont suivi des centaines de projets… et vous ?
Sachez qu’ils ne prendront pas de décision à votre place, ce qui leur donne une grande liberté d’analyser, de réfléchir, de poser un diagnostic. Parfois leurs avis vous troubleront ; avec un minimum de recul, vous vous réjouirez qu’ils vous aient permis d’éviter des erreurs.

S’il vous prend l’envie de pratiquer l’équitation dans un manège et que vous dites au maître de manège que vous montez régulièrement, il sera tenté de vous faire confiance. Mais s’il vous voit vous mettre en selle en abordant le cheval par le mauvais côté (le droit), il aura tout de suite compris que vous ne lui avez pas dit la vérité. Avant de consulter des spécialistes en  » venture capital « , votre banquier, des partenaires,… sachez comment les aborder. Ils accepteront votre inexpérience éventuelle, mais pas que vous ayez oublié de vous préparer soigneusement ou que vous ayez tenté de les tromper.

 

Voir aussi :